Quand soudain… Steve McQueen

“Quand soudain… Avers et revers dans l’installation filmique Ashes de Steve McQueen”, Revue Mondes du cinéma 9, éditions LettMotif, septembre 2016.

The only doctrine I have as an artist is to not allow the dust of the past to settle.’

 Rares sont les artistes menant de front, avec autant de talent, le double statut de plasticien et de cinéaste. Steve McQueen est l’un d’entre eux. Récompensé à de nombreuses reprises par les prix les plus prestigieux de ces deux disciplines, il se distingue de son pendant thaïlandais, Apichatpong Weerasethakul, par un cinéma qui n’a rien à envier aux célèbres réalisateurs hollywoodiens. Le succès commercial de 12 Years a Slave (2013), ou plus récemment le clip All Day (2016) réalisé pour le rappeur Kanye West n’auront en rien phagocyté la ligne abrasive et l’engagement qui est le sien. Aussi, qu’il soit le premier cinéaste noir à brandir un oscar, lors de la 84e cérémonie, n’a que peu d’importance. Ce qui fascine et intrigue est la doctrine qui anime l’artiste, une doctrine qui place l’individu et le corps, la chair et la peau au cœur de sa réflexion ; une doctrine qui, comme il le dit lui-même « ne permet pas à la poussière du passé de s’installer ». Tout à la fois poétique et énigmatique, cette sentence trouve sa résolution dans l’installation filmique Ashes, dont le dispositif ne cesse de se complexifier d’année en année…

Mise en page 1
STEVE McQUEEN Image extraite de, Ashes, 2014-15, Double projection vidéo HD synchronisée (transférée d’après des films 8mm et 16 mm), son, écran double-face, affiches. 20 min.31 sec.
16724Ashes_Still (2)
STEVE McQUEEN Image extraite de, Ashes, 2014-15, Double projection vidéo HD synchronisée (transférée d’après des films 8mm et 16 mm), son, écran double-face, affiches. 20 min.31 sec.
Installation views_Ashes_MGG Paris (2)
STEVE McQUEEN Ashes, 2002-2015 Double projection vidéo HD synchronisée (transférée d’après des films 8mm et 16 mm), son, écran double-face, affiches. 20 min.31 sec. Vue d’’exposition, Galerie Marian Goodman, Paris
Remember Me (5)
STEVE McQUEEN Remember Me, 2016 Peinture acrylique sur 88 tubes néons en borosilicate Longueur: 19 5/8 à 39 5/16 in. (50 cm à 100 cm) Diamètre: 3/16 à 3/8 in. (6 mm à 11 mm) Vue d’’exposition, Galerie Marian Goodman, Paris Courtesy de l’artiste et de Marian Goodman Gallery Crédit photo: Rebecca Fanuele

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *