Le coeur de la spirale

« Le coeur de la spirale », Exposition Avers et revers du sensible, dans le cadre du mois de la photo off à la Galerie Topographie de l’art, parisART, novembre 2014.

Présentée à la galerie Topographie de l’art, l’exposition déplie la question du sensible en deux polarités, avers et revers d’une pièce, comme de la photographie: photosensible, comme le papier impressionné par l’image latente, limite du sensible à l’image, comme de notre capacité à accueillir, voire sentir, l’image.
Il fallait oser. Il fallait oser composer cette spirale infernale, juxtaposant la douceur juvénile des portraits de Dorothée Smith, avec Cara cubierta de excremento de David Nebreda. Il fallait oser produire cette chorégraphie d’images qui, sans s’annuler, se font signe à travers un jeu de circulation des regards et des postures…

À lire ici.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.