Esthétique du drone. Mark Lewis

« Esthétique du drone », Exposition Above and Below de Mark Lewis au Bal, parisART, mars 2015.

L’exposition de vidéos «Above and Below» de l’artiste canadien Mark Lewis, explore au Bal une nouvelle géographie territoriale et humaine qui nous embarque au-dessus et au-delà, mais aussi au travers et à l’envers. Alternant plans fixes et vues embarquées sur un drone, grands et petits écrans, les vidéos tissent entre frontalité et immersion une poétique des micro-évènements.
Survolant ce qui se révèle être une autoroute fermée à la circulation automobile, dans la vidéo Above and Below The Minhocao — donnant son titre à l’exposition —, ou surplombant une ancienne forteresse, dans Forte!, on plane silencieusement, éliminant peu à peu l’horizon au profit d’un plan cartographique. Les perspectives se renversent vers une vue aérienne, celle politico-militaire d’un œil omniscient, qui observe, surveille, enregistre en continu le moindre détail. Veille permanente, ou regard persistant, l’œil mécanique jamais ne sourcille, ne s’émeut, ou ne juge. Parce que le drone est cet engin de patrouille qui, à force de tout consigner, schématise des formes de vie, il se tient également au plus près du détail…..

À lire ici.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.