Inside

« Comme un dedans plus proche du dehors », Exposition Inside au Palais de Tokyo, Revue Inferno (print et on line), octobre 2014.

Frontale et immersive, l’exposition Inside se présente comme un parcours mental et physique. On y alterne du noir au blanc immaculé – comme pour l’installation E.17 Y.40 A.18 C.28 X.40 0.13,5 des artistes Christophe Berdaguer et Marie Péjus –, on y traverse des obstacles qui n’en sont pas – avec l’œuvre Diagonal Section de Marcius Galan –, on y suit un parcours fléché comme pour mieux se perdre…
Inside est la déclinaison, parfois littérale, souvent poétique, de tout ce qui promet une plongée : à l’intérieur de l’œuvre, à l’image de la membrane de scotch du collectif Numem/For Us, dans les méandres de l’inconscient, comme pour les films d’animation à l’humour noir et aux relents lubriques de Nathalie Djurberg et Hans Berg, ou des deux, avec la sculpture d’ours habitable dans laquelle Abraham Poincheval s’isola lors d’une performance de treize jours. Pensé comme un organisme géant, dont les œuvres aménagent une sorte de circulation intestine, l’espace d’exposition devient un terrain de jeu et d’expérimentations qui, parce qu’il stimule et dérange, interroge tout à la fois. Dans la peau de la bête, le visiteur se situe, par un heureux paradoxe, dans cet écart salvateur, entre le « in » et le « out », dans le hors soi du en-soi…

À lire ici.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.