Chroniques inactuelles

« Chroniques inactuelles », postface de l’ouvrage 365 jours d’Emmanuelle Potier, presse Littéraire, 2017.

Lorsque Emmanuelle Potier entama sa série des 365 peintures durant l’année 2015, elle ne s’attendait pas à renouveler si profondément sa pratique plastique ni à produire un contre-reportage de l’actualité. Pourtant, sur la base de la première information glanée depuis son poste de radio en allant travailler, Emmanuelle a composé un calendrier d’événements au jour le jour. Ainsi, du 7 janvier qui secoua la France avec les attentats de Charlie Hebdo au deuil national décrété les 14, 15 et 16 novembre, des alertes vigilance orange liées aux intempéries à la victoire de Syriza le 25 janvier, en passant par la fusion du groupe Alcatel-Lucent avec Nokia le 15 avril ou encore la séparation de bébés siamois à l’hôpital Necker le 1er juin, ce sont les manifestations événementielles d’une actualité quotidienne qui sont revisitées et détournées de leur circuit médiatique. Car la sphère médiatique ne se contente pas de relayer les événements. Elle les crée, les amplifie, les théâtralise, leur donne une urgence qui relève plus du sensationnalisme et du commentaire que de l’information. Si bien que nous vivons dans un état de « surinformation perpétuelle » corrélatif d’une « sous-information chronique », ainsi que le commenta Pierre Nora…..

>>> https://www.emmanuellepotier.com/365-jours