Art & Marketing </3

    Talk, à l’invitation de Clarisse Tranchard, pour le cycles de conférences Art, Art Contemporain & Marketing, CREA Genève, le 15 mars 2019.

    Entre art et marketing, quelle place pour la critique ?
    Pendant que la société de consommation cherchait à donner une aura culturelle à ses produits, les artistes ont contribué à décloisonner les frontières entre pratiques artistiques et consuméristes. Un phénomène d’inversion des pratiques symboliques et sensibles s’est peu à peu installé. L’ensemble du vocabulaire technique s’est déplacé d’une sphère à l’autre : l’économie mondiale est devenue une vaste scène de théâtre et des termes comme performance, événements, spectateurs et créativité, spécifiques au domaine artistique, sont rentrés dans le jargon des économistes et des entrepreneurs. Inversement, les notions de marché, de valeur d’échange ou de consommation ont fortifié celui de l’art. Le capitalisme absorbe tous les mécanismes de résistance et se fortifie par la critique qu’il assimile et canalise.
    Lorsqu’un même discours peut être utilisé par des systèmes de pouvoir ennemis, où se situe la critique ?