Ontologie du camouflage

« Ontologie du Camouflage », Grégory Chatonsky et Marion Zilio, à l’invitation de Ada Ackerman, Alice Leroy et Antonio Somaini, dans le cadre du cycle Machine Vision : images, pouvoir, algorithmes – Cycle conçu par LE BAL, l’ENS et l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, au Bal, Paris, 29 novembre 2018.

Pour la séance intitulée « Ontologie du camouflage. Visages, de la physiognomonie à l’imagination artificielle », Marion Zilio et Grégory Chatonsky aborderont les nouveaux régimes visuels du visage. La convergence du big data et de l’intelligence artificielle promet-elle une transformation radicale de l’image et de la représentation ? Plutôt que de reconduire le récit des technologies de contrôle, en quoi l’identification, le profilage ou le quadrillage numérique du visage ouvre un autre imaginaire et de nouvelles formes d’individuation ? Puisque nous ne pouvons échapper à l’ordre du visible, ne faut-il pas tirer parti de son environnement immédiat et de l’ensemble de ces techniques invisibles essentiellement prédatrices afin de reconfigurer notre rapport au monde ?

Grégory Chatonsky, artiste-chercheur à l’ENS-Ulm, compte parmi les artistes pionniers du Net art. Outre Internet, son travail, protéiforme, mobilise également l’imagination artificielle et les technologies numériques. Ses créations les plus récentes explorent notamment la notion de flux afin de faire émerger une zone d’indiscernabilité entre l’humain et le technologique.

Marion Zilio, théoricienne, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante, a publié en 2018 Faceworld. Le visage au XXIe siècle aux Presses Universitaires de France, qui retrace l’invention du visage en tant qu’artefact technique, et qui en analyse le devenir contemporain, à l’ère du selfie et des algorithmes.

https://www.le-bal.fr/2018/10/ontologie-du-camouflage